Coracias Venusta

Actrice de la croissance des entreprises

Suivez-nous :

02
avr.

La recette du confinement d’humains

Naissance de cet article :

Tout comme vous, je confine. Le petit plus que j’ai, peut-être par rapport à d’autres, est que j’en ai fait une force aux fils des années. Le confinement que j’ai choisi (grâce aux études ou mon choix du métier) m’a apporté ceci : je suis devenue plus patiente, ma créativité s’exprime plus rapidement et meilleure est ma prise de recul sur les évènements négatifs qui me tombent sur le coin de la figure.

Contrairement au titre, cet article ne vous donnera pas de recettes pour bien vivre ce confinement : je suis convaincue que chacun d’entre vous trouvera sa solution de bon sens tout en respectant les autres.

Tous les jours, j’appelle ma maman, je lis les post de mes réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram, en prenant des prises de recul sur certaines lectures …). Et, depuis quelques jours, j’ai besoin de prendre des nouvelles « plus humaines » en utilisant les moyens à ma disposition. C’est en écrivant un email que mon humour a associé confinement à la recette du confit de canard (hum que c’est bon ça !). Alors, patiemment, ce matin du 1er avril, jour propice aux farces (farci de légumes), j’adapte la recette du confit de canard à la vie dans certains foyers :

Pour : Un peu plus de 67 millions de français
Démarrage : Le 17 mars 2020 pour un Confinement à Durée Indéterminée
Difficulté : tout dépendra du degré d’écoute, de respect et d’harmonie existant au sein de votre habitation
3 Risques envisagés : Divorce, reprise des vieilles habitudes (mondialisation), moins de trésorerie.
3 Bénéfices envisagés : Réouverture des maternités, changement de nos pratiques de consommation, l’espoir d’une meilleure gestion

3 Ingrédients majeurs

  • Des Français confinés
  • Des reportages télé H24 sur le COVID 19
  • Un retour aux fondamentaux (en activant son claustrum, « le cœur de la connaissance »)

Matériel principal utilisé

  • Maison ou appartement (si vous avez la chance d’avoir un toit sur la tête)

Un peu de dérision, ça fait du bien :

Les étapes pour réaliser cette recette

1-Assurez-vous d’avoir ce premier ingrédient : vos 2 oreilles à l’écoute des reportages et en option chez certains :

  • des « qu’est-ce (con) mange ce midi ? » de votre conjoint
  • des « ça sert à rien de se laver, on peut pu (du verbe puer) sortir » de votre jeune adulte
  • des whou whou incessant du chien (le vôtre ou celui du voisin)

2- Une fois que votre moral descend au niveau des chaussettes ou que votre colère est au bord des lèvres …

3- Revenir à la recette d’un bon confit (nement) :

4 – Les frotter au gros sel (conjoint, progéniture, voisin, …)

5- …sur toutes les faces.

6- Les laisser macérer dans le gros sel pendant 24 heures au frais…

7- …Ah, ça commence déjà à aller mieux. Les fondamentaux, Mesdames, Messieurs, y a que ça de vrai !

8- Pendant ce temps, occupez-vous de la télévision :

9- Nous cohabitons avec les bactéries et les virus depuis des siècles et des siècles

10- Nous avons été rapias avec notre système de santé (nous le sommes aussi avec notre Police, notre Armée). Tout cela fond lentement. Alors…

11- Passer à la passoire fine, tous ces reportages qui commencent à vous bassiner. Afin de bien extraire toutes les informations utiles de la journée, 30 minutes suffisent puis,

12- Lisez, reposez-vous, appelez vos amis, dessinez, réinventez notre vie de demain. Ça fait du bien !

13- Le lendemain, sortir vos confits (con joint, pro génit ure, vois in, …) du sel et les rincer abondamment sous l’eau claire. Pour vous assurer que vos confits ont bien compris, vous pouvez également les laisser tremper dans l’eau claire pendant 2 à 3 heures en renouvelant l’eau toutes les heures.

14- Bien éponger avec un papier absorbant (si, si, y en a encore dans les magasins) pour retirer le maximum d’eau.

15- Les plonger dans vos réflexions créatrices de la veille. Cela doit être lent et régulier. L’utilisation d’un thermomètre est conseillée pour surveiller l’ébullition de leur cerveau.

16- Deux heures plus tard, leurs réflexions sont cuites. Vérifier en plantant une fourchette dans la chair. Si les dents pénètrent sans résistance, c’est qu’ils se sont endormis. Les laisser prendre conscience du changement pour devenir de meilleurs acteurs.

Cet article ne vous donnera pas de recettes pour bien vivre ce confinement. Mais, en cette période difficile, je me suis « amusée » à associer confinement à la recette du confit de canard

Christelle Dumont
Crédit photo : © Christelle Dumont (Riquewihr août 2015)

Un commentaire sur “La recette du confinement d’humains”

  1. Comme votre texte vous ressemble ! il est plein de bon sens , et de volonté. Encore faut-il savoir l’appliquer , et ce n’est pas évident pour tout le monde ! Ce confinement devrait faire réfléchir ! Ensuite quand tout sera fini , il y aura d’autres difficultés financières et autres, et il faudra s’adapter . Gardons la santé et le moral.