Coracias Venusta

Gérer votre croissance

Suivez-nous :

21
jan.

Individu dysfonctionnel dans l'entreprise

Un seul individu dysfonctionnel et l’entreprise peut s’écrouler. Demandez conseils à Coracias-Venusta

Majoritairement, les dirigeants d’entreprise sont « des gens équilibrés, passionnés par leur métier…

Par-dessus tout, ils ont conscience de leurs responsabilités majeures envers la communauté de l’entreprise, clients, fournisseurs, employés et actionnaires ».

Hugues Chevalier est l’auteur de ces propos. Avec la participation d’Irène Papaligouras, il a écrit « Les moutons noirs du management » : « Chacun peut croiser dans sa vie professionnelle des managers et dirigeants dysfonctionnels dont le comportement compromet la survie de l’entreprise, la menant à la déconfiture et parfois au scandale. »

Monsieur Chevalier et Madame Papaligouras ont entièrement raison !!!! C’est au travers de portraits que ce livre décrit notamment les comportements de ces « moutons noirs ».

De plus, comme relevé dans notre article « un pacte de responsabilité », certains d’entre vous avez exprimé une diversité d’opinions vis-à-vis des entreprises et de leurs dirigeants. Et, ce qui pourrait-être remis en cause est la façon dont certains chefs gèrent leurs équipes. Cependant :

Un seul individu dysfonctionnel et l’entreprise peut s’écrouler

Ainsi, grâce à ce livre passionnant et à vos intéressantes réflexions, je me suis fait un retour arrière sur toutes les personnes rencontrées au cours de ma carrière et qui ont causé des dysfonctionnements dans l’entreprise.

Je n’ai pas pensé qu’au dirigeant d’entreprise :

  • 1 dirigeant (portrait « le mégalomane ») – ce qui le caractérisait : « je veux tout et je fais ce qui me plait tous azimuts»,
  • 1 directeur d’entité (portrait « le tyran ») – « que sa pensée soit juste ou erronée, il estime être dans la vérité »,
  • 1 directrice d’entité (portrait « le toxique ») – « professionnel médiocre maîtrisant mal son sujet »,
  • 1 syndicaliste (portrait « le toxique) – « son objectif n’est ni l’efficacité et le résultat pour l’entreprise et encore moins le bien commun, mais son ascension personnelle. Il ne met au service de cette ascension ni la force de caractère, ni le courage d’un leader, mais un psychisme biaiseur, retors, voire vicieux »,
  • 1 directeur de projet (portrait « le leader enfermé ») – « pas d’efficacité positive pour l’organisation »
  • 1 salariée (portait : « le tyran ») – « un enfer vivant… Le narcissisme est son moteur».

En effet, il suffit parfois d’une seule bête noire pour dérégler une organisation en place et même, faire exploser un service, une entreprise. Bien entendu, plus la personne a de pouvoir, plus les dégâts sont conséquents. Il suffit d’écouter un de ses médias préférés relater ce genre de situation.

N’avez-vous JAMAIS rencontré dans votre carrière un individu qui crée la zizanie, un incompétent ? Et, quel degré de pouvoir avait-il dans votre entreprise ?

Conséquences internes générées par ce type d’individu

C’est alors l’engrenage…
D’où l’importance que chacun soit à sa juste place dans son juste rôle.

Christelle Dumont
Crédit photo : © Christelle Dumont

Laisser un commentaire